Zoé en selle contre la NF3 de Venelles

Je sais, je sais, je sais… Cela fait un long moment que je traîne et que j’accumule du retard sur ces modestes articles mais la vie est ainsi faite que l’on ne peut pas être disponible en permanence, et s’astreindre à ce qui ne doit être qu’un plaisir, une passion.

Ceux qui font le même type de travail que moi le savent. Se déplacer, photographier, trier, retailler, uploader, publier, écrire, monter, c’est un travail colossal et au bout de plusieurs années, on a besoin d’un second souffle, parfois.

Mais je vais essayer de reprendre le cours de ces aventures, avec légèreté, tristesse, joie mais toujours avec passion. Et là, je vous ramène en Novembre, le dimanche 17 exactement, un vrai jour de célébration pour les niçois puisqu’il correspond au décès de Jacques Médecin.

Le lendemain du match U18 contre Carros, Zoé se voyait convoquée par Alex Tchangoué avec la NF3 pour aller disputer un match contre Venelles. Elle était accompagnée de Coralie, Cindy, Blavie, Alexia, LH, Axelle et Mahé, mais aussi avec un peu de trac chevillé au ventre.

Notre court déplacement vers la salle Polyvalente du Collet Redon était court, et empli de souvenirs tenaces datant d’une époque où Zoé était encore poussines et qu’elle y disputa un tournoi enlevé.
Cette sensation était prolongée par la présence de nombreuses filles que nous connaissions de nos aventures en U13. Les Centres de Formation de Venelles et Voiron s’affrontaient en U18 Elite et, au bord du terrain, nous eûmes le plaisir de croiser Noa, dont l’épaule semblait lui jouer quelques vilains tours, et Laura, qui venait de se blesser sérieusement au genou et à qui nous souhaitions tout le meilleur pour son rétablissement. En tout cas, c’était un vrai plaisir de les revoir et parler un moment avec elles.

L’équipe de Venelles était normalement composée de joueuses issues du Centre de Formation mais pour cette partie, les locaux avaient décidé d’aligner certaines de leurs joueuses de NF2. Difficile parfois de pouvoir composer des équipes à chaque niveau et la conséquence est de changer la physionomie de certaines rencontres, c’est ainsi, le lot de chaque club qui se doit de survivre.

Coralie, Cindy, Mahé, Axel et LH allaient débuter la rencontre, et le rythme imposé par les 2 meneuses était élevé. La première période s’achevait sur un score d’égalité de 13 partout.

La suite allait devenir plus compliquée, mais le niveau physique restait impressionnant, le bras de fer était enclenché. Sur une attaque un peu rude, LH chutait au sol et se faisait mal aux côtes, elle avait besoin de respirer, c’était le moment choisi par Alex pour faire rentrer Zoé, qui, elle aussi, mais pour d’autres raisons, avait le souffle court.
Durant son temps de jeu, elle réussissait à marquer un panier, prendre un rebond offensif, délivrer une passe décisive et faire 2 interceptions, pour 2 pertes de balles. Un bilan surprenant mais encourageant pour notre blond feu-follet !
Malheureusement, la deuxième période était perdue 17 à 8 et, à la mi-temps, le MBA pointait à 9 points derrière Venelles qui menait 30-21.

La troisième période allait se révéler plus compliquée pour nos joueuses qui encaissaient un 23-11 qui offrait 21 points d’avance aux provençales (53-32).

Le match semblait joué, mais c’était sans compter sur la réaction d’orgueil des monégasques qui n’abdiquaient pas et luttaient, techniquement ET physiquement pour remonter la pente.
Elles remportaient le quatrième quart-temps 18-14, mais trop tardivement puisque la sonnerie finale retentissait et le MBA s’inclinait 67-50.

Un match étrange malgré tout puisque clairement, nos joueuses pouvaient regarder dans les yeux leurs adversaires, mais un déficit physique à un moment, et quelques ballons égarés eurent raison d’elles.

Le bilan était satisfaisant pour Zoé malgré la défaite, une défaite qui allait se transformer en victoire puisque, nous l’apprenions quelques semaines plus tard, Venelles déclarait forfait général en NF3, ce qui annulait la défaite monégasque en terre provençale.

Un sandwich englouti et nous reprenions le bus, le voyage du retour fut rythmé par quelques parties endiablées entre les filles, c’est chouette de voir les groupes bien vivre comme ça !

Et moi, je laisse quelques photos ici, en complément de celles que Miko aura prises et publiées sur FaceBook.

« 1 de 2 »

Laisser un commentaire