Sélection des Alpes-Martimes – Le 83 n’a que 06 points d’avance…

Et oui les ami(e)s, il est nécessaire de préciser que nous ne sommes qu’à la mi-temps d’un match disputé, certes, que nous avons dominé dans tous les secteurs du jeu, certes, mais même si nous avons perdu cette partie, nous n’accusons pour l’instant qu’un retard de 3 paniers ! Ainsi, tous les espoirs sont permis, tout autant que le droit à la certitude de mieux finir le travail au match retour du 21 Février prochain.

Ce match était difficile à gérer car si le rendez-vous était à 11h00, les filles n’allaient jouer qu’à 16h30. Cette longue attente aura eu un impact sur l’influx nerveux, certainement, et le match des garçons qui précédait s’est terminé dans une ambiance apocalyptique et un final d’anthologie peu propice à la sérénité !

Quand enfin venait le temps, non pas des rires et des chants, pour nos U13 d’entrer sur le terrain, après le coup d’envoi de la marraine du jour, Laëtitia Guapo, la tension montait d’un cran. Tension partagée certainement par Léa, venue blessée s’asseoir sur le banc pour encourager ses copines, et par les anciennes Inès, Shayane, Emilie et Laëtitia, venues en voisines et supportrices, merci à elles.

Mais finalement, que peut-on exprimer sur ce match si ce n’est de la frustration ?
Quand les petites varoises shootaient au cercle, les ballons rentraient aussi facilement que si l’anneau faisait 2 mètres de diamètre !
Dans le même temps, nous avons fait preuve d’une ignoble maladresse, surtout en première mi-temps, et le score à la pause, ainsi que nos maigres 13 points marqués au total, pouvait en attester !

Mais par la suite, nos filles redressaient la barre et montraient un bien meilleur visage en seconde période. Pour avoir revu le film du match, la domination était presque sans partage et on finit par ne plus comprendre d’où venait le grain de sable qui a enrayé la machine !

Au bout du compte, la donnée essentielle de ce match n’est pas statistique, ni même tactique, elle est psychologique ! L’enjeu a dépassé et submergé nos valeureuses petites guerrières rouges et roses, et, fatalement, l’équipe a fini par déjouer.
Il n’y avait plus la fluidité des matches amicaux, quand la balle circulait vite, trouvait les bonnes trajectoires et prenait plaisir à se lover dans le filet adverse !

Alors en effet, pour beaucoup d’entre elles, c’était une première, et le maillot pouvait avoir un certain poids, mais il ne faut pas perdre de vue l’essentiel les filles : le basket est un jeu, et un jeu, on y joue, en s’amusant, et en prenant du plaisir !

Il n’y a rien de meilleur que jouer avec la banane et se dépasser, pour le plaisir de prolonger l’aventure de cette attachante sélection, de continuer les rencontres entre les filles, de partager le plaisir d’être ensemble, de se déplacer plus loin encore, et surtout de profiter de ces instants uniques que les coaches peuvent offrir à chacune d’entre vous.

Mesdemoiselles, vous êtes un groupe, vous êtes un petit commando, et vous êtes parties sur le sentier de la guerre. Cette guerre, vous allez la mener en terre varoise, et c’est là-bas que vous allez dérouler votre jeu, montrer ce dont vous êtes capable, avec une déferlante faite d’autant de sourires que de paniers marqués. Avec un esprit de conquête, et avec l’assurance qui vous caractérise, sûres de votre jeu, de vos qualités, vous allez rattraper ces misérables 6 points de retard et porter la touche finale à cet épisode. Vous avez encore beaucoup de choses à vivre ensemble, et c’est grâce à votre unité, votre cohésion, votre indéfectible esprit d’équipe que vous allez emmener votre groupe au-delà du Var.

Croyez-en vous, gardez la tête haute. Vos coaches sont derrière vous et feront tout pour vous aider à surmonter l’obstacle, vos parents et supporters seront là aussi pour mettre le cœur nécessaire à l’ouvrage, et vous, sur le terrain, tout en respectant votre valeureux adversaire, il vous poussera des ailes qui vous conduiront à l’évidence : gagner.

Le 06 est mobilisé, uni, et vous portera tout au long de votre parcours.
A vous de jouer les filles !

« 1 de 2 »

Laisser un commentaire