Et le rideau de la saison tombait sur La Seyne

Nous y sommes, le dernier match de la saison contre La Seyne, match qui avait été reporté en raison de la finale nationale des Sélections à Temple-sur-Lot. Il nous fallait jeter nos dernières forces dans la bataille pour finir l’année sportive en beauté.

Le retour de Joëlle pour le dernier match enchantait les filles. Le visage délicieusement bronzé de leur coach envoyait ce parfum d’été qui commençait à poindre en cette fin de mois de mai.
La veille de ce match, votre humble serviteur fêtait ses 24 ans avec joie, et c’est remonté comme un vieil appareil argentique que je m’apprêtais à immortaliser ce dernier match !

La Seyne, c’était la défaite surprise de début d’année, quand Yvonne, blessée, était absente, que T&T étaient en délicatesse après leur séance de karaté, et quand Zoé avait la grippe… Il fallait donc faire un replay de ce match et s’assurer d’une victoire essentielle en ce jour spécial. Mais nos adversaires du jour, motivées par le résultat du match aller, et en pleine progression technique, ne l’entendaient pas de cette oreille.

Et le début de match s’orientait ainsi, puisque nous étions rapidement menées 8-0 malgré une prestation plutôt correcte. La réussite aux tirs ou la finition aux double-pas nous échappait grandement, mais le fond de jeu était bon. Ce premier quart-temps ira néanmoins chez l’adversaire qui prenait 6 points d’avance en menant 16-10.

Nous avions beau cravacher, ce dernier match semblait s’éterniser pour nos joueuses qui n’arrivaient pas à sortir la tête de l’eau. Si nous remportions ce 2° quart-temps, nous étions menés à la pause 26-21. Inutile de dire que le discours de Joëlle à la mi-temps allait être musclé et c’est avec un tout autre visage que nos benjamines entamaient le 3° quart-temps. Gagné 19-7, nous passions devant et nous ne lâcherions plus le match jusqu’au bout, le tout remporté 52-42.

C’est avec soulagement, joie, fierté même, que les filles se mirent à célébrer cette dernière victoire. Un peu de larmes aussi, parce que cela signifiait la fin de la saison, des horizons différents pour les 8 joueuses de cette année, une partie passerait en U15, l’autre resterait en U13.

En joignant les supporters, les parents, ceux qui avaient fait vivre cette saison brillante, nous fîmes un beau cri tous ensemble et nous pouvions contempler l’ensemble des 18 matches disputés.

 

Si nous avions un bilan de 3 victoires pour 6 défaites à l’aller, le retour nous offrait l’inverse avec 6 victoires pour 3 défaites. Ce bilan équilibré et acquis avec brio de 9-9 nous permettait de placer l’Eveil en 2° club formateur des Alpes-Maritimes derrière le Cavigal. L’effet « nouveaux maillots » à coup sûr !

Cette dernière victoire était aussi lourde de sens pour certaines filles et en particulier Henola, éprouvée par un triste évènement. La présence et les mots de ses coéquipières l’ont aidée à surmonter l’obstacle, et c’est avec bonheur que toutes firent la fête autour d’elle, le sourire vissé aux visages.

La vie est une bascule permanente d’émotions, je l’ai souvent exprimé dans mes modestes interventions, et c’est beau de pouvoir tenir encore nos futures adolescentes dans cet écrin d’insouciance le plus longtemps possible…

Il restait à célébrer tout cela autour d’un goûter d’anniversaire digne de ce nom, qui fut aussi l’occasion de fêter celui d’Emma. Céline, en Rodin officiel de nos agapes sucrées, sculptait le sucre comme l’illustre artiste que je viens de citer, et rendit un hommage fort apprécié au modeste photographe que je suis. Un gros merci à elle !

dsc_079

Voilà, il me reste à vous laisser quelques images de ce bon moment et nous tourner vers le dernier objectif de la saison, le Tournoi International de l’Eveil durant lequel il allait encore falloir performer, mais c’est une autre histoire…

« 1 de 2 »

Laisser un commentaire