Bienvenue en U15 Ligue et à IE CTC HTV LSB TOULON VAR BASKET (CQFD)

En ce samedi 1er Octobre, la saison des U15 Ligue était lancée !
Le championnat partait pour 14 rencontres et c’est par l’équipe la plus robuste que nous allions commencer. Après déjà 5 à 6 semaines de reprise, les filles avaient des fourmis dans les jambes, tout autant que des papillons qui les faisaient flageoler.

Durant la préparation, l’effectif de l’équipe s’était étoffé.
Ainsi les rentrées officielles de Camille et Chiara complétaient l’escouade qui se composait de 4 deuxièmes années (Kim, Inès, Aya et Romane) et les six U13 qui montaient (Thiziri, Thileli, Maïssa, Yvonne, Henola et Zoé).

Pour ce match, quelques contretemps techniques avaient retardé la préparation de Kim qui, de fait, était soulagée de l’effort de ce premier combat pour éviter une possible et handicapante blessure pour la suite. Si le coup était dur, Kim s’en relevait avec vigueur et venait entourer les filles pour l’échauffement, tout comme elle ne ménagerait pas ses encouragements tout au long de la partie.
Henola était la deuxième joueuse mise au repos pour cette partie, la feuille de match ne pouvant comporter que 10 filles au coup de sifflet initial.

Dans leurs nouvelles tenues de combat bleues, les minimes de l’Eveil allaient essayer d’exister face à l’ogre de notre championnat. En effet, le IE-CTC HTV – LSB – TOULON VAR BASKET (balaise de faire tenir tout ça sur un maillot quand même !) présentait une équipe riche et renforcée.
Nos adversaires du jour, focalisées déjà sur la montée en Interligue, se présentaient avec des filles du Pôle Espoir du Var, aujourd’hui fermé, des filles qui avaient évolué en Interligue la saison précédente, et des renforts venus de Draguignan, pour ne pas aussi ajouter au tableau la bondissante Lola Lesmond.

Un puzzle difficile à résoudre pour Michel qui lançait un 5 composé de Romane, Aya, Inès, Chiara et Zoé. En face, l’armada des 2002 avec Lola se présentait comme le roc du moment à escalader. Si le score de 20-6 en faveur des varoises était flatteur, il n’est pas ridicule de dire que nous avions réalisé une belle performance. Il nous manquait un peu de réussite sur les paniers ou double-pas et l’écart n’aurait pas été le même du tout. Bien entendu, on ne boxait pas dans la même catégorie, mais cette confrontation présentait l’avantage d’un très bon test pour notre équipe.

Plus agressives au rebond, offensif comme défensif, et avec une forte présence en défense, nos adversaires tissaient leur toile et progressaient lentement au score. 38-16 à la mi-temps, la messe était dite. Cela dit, Michel donnait des consignes précises et faisait travailler son effectif, le faisait tourner, l’encourageait avec passion. La mise en application d’une zone pour les jeunes pousses venues de U13, pas facile ! Mais tout ça va rentrer.

Sous de bonnes impulsions de Zoé, le ballon circulait vite, passait de fille en fille, proposant ainsi, de l’extérieur, un jeu rapide et collectif du plus bel effet. Les redoublements de passes entre nos joueuses promettaient déjà beaucoup pour l’avenir tout comme ils démontraient une bonne entente sur le terrain. Inévitablement, le jeu rapide a pour conséquence une plus grande prise de risques et donc souvent de plus grandes pertes de balles. Les varoises surent récupérer celles-ci pour les convertir en points, mais c’est le jeu.

En tout cas, de belles initiatives prises sur le terrain qui laissent augurer un futur plus radieux, reste à savoir comment nos futures adversaires répondront à ces approches tactiques que nous proposons, personnellement, j’ai assez hâte de voir ça !

Le score final, même anecdotique, était tout de même de 68-32. Zoé avait scoré le premier lancer-franc et donc le premier point de la saison pour l’Eveil, elle marquait le dernier point du match sur un autre lancer converti, la boucle était bouclée.

Il faut enfin garder à l’esprit que le format des matches passe en U15 à 4×10 minutes, ce qui fait, pour des récentes ex-U13, comme un quart-temps supplémentaire puisqu’elles jouaient en 4×8 minutes la saison précédente. Le physique et le jus finissent toujours par manquer en fin de rencontre, mais au moins avaient-elles tout donné.

Merci aux parents et supporters venus nombreux, et aux vieux amis varois venus de loin pour apprécier la partie et passer un bon moment avec nous !

Si je n’ai pas réussi à capturer la petite arabesque de notre meneuse partie en ligne de fond, j’espère la garder en mémoire pour me réchauffer lors des hivers rigoureux, mais j’ai malgré tout pu prendre d’autres images de cette ébouriffante partie !

« 1 de 2 »

Laisser un commentaire